Forum de Teddie

le perroquet
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Episodes 161 à ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Gene
Rang: Administrateur
Gene

Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 25/07/2005

Episodes 161 à ... Empty
MessageSujet: Episodes 161 à ...   Episodes 161 à ... EmptyMar 11 Sep - 15:28

Episode 161 : la liberté ?

Suite à des remarques que je n'ai pas comprises, j'ai refait cet épisode de manière plus claire et plus complète : le voici :

Il est probable que tous ceux qui aiment vraiment leur perroquet, se prennent parfois à rêver qu'ils peuvent lui offrir sa liberté, le bonheur de voler ailleurs que dans une volière, ailleurs qu'entre les murs d'une maison aux fenêtres soigneusement fermées.
Ce serait la preuve pour tous que notre oiseau est avec nous parce qu’il nous aime et non pas parce qu’il n’a pas le choix ! Avoir son oiseau dans le jardin ou dans la maison comme un chien et avoir juste à l’appeler : « on y va Coco ! » pour aller faire un tour avec lui…
J'y ai souvent pensé pour Teddie, lorsque nous nous baladions avec elle dans la nature, et qu'un cordon la retenait par la patte. Car mise à part la frayeur que j'ai eue à chacune de ses fugues, j'ai pu admirer le vol puissant avec lequel elle se déplaçait, et il faut reconnaître que c'était beau à voir, et qu'il est un peu frustrant de priver des oiseaux de cette partie de leur vie.
Evidemment, vous connaissez comme moi tous les dangers que représenterait la liberté pour des animaux exotiques et apprivoisés. D’ailleurs, il ne faut pas oublier qu’en milieu naturel, la durée de vie est diminuée de moitié en moyenne… Cependant la qualité ne vaut-elle pas mieux que la quantité ? Et de quel droit prenons-nous cette décision à leur place? Savons-nous vraiment ce qui est le mieux pour eux ?
Si j'ai parfois rêvé d'offrir la liberté à Teddie, qui est née en captivité et a été élevée par des humains, vous imaginez ce que je ressens vis-à-vis de Tim : capturé, prélevé de son milieu naturel, transporté dans des conditions que nous ignorons, il a été condamné à perpétuité à vivre enfermé au milieu des hommes, après avoir connu la compagnie de ses congénères dans les grandes forêts dont il est originaire.
Bien sûr, il aurait pu tomber plus mal que chez nous, ne pas disposer d'une pièce entière pour se dégourdir les ailes, mais qu'est-ce qu'une pièce de quelques mètres carrés comparée aux grands espaces de son enfance, du temps où il était libre ?
On me reproche parfois d'"humaniser" mes perroquets. Je trouve que c'est un argument un peu facile pour se déculpabiliser de la manière dont on traite les animaux. Il me semble que l'on a utilisé ces mêmes arguments, il n'y a pas si longtemps, pour justifier l’esclavage ! Alors, oui, je veux bien le reconnaître, j'ai tendance à "humaniser" mes perroquets, et tant pis si je me trompe, je veux faire selon mes convictions et leur accorder le respect qu'ils méritent.
Je ne cherche à convaincre personne, je cherche seulement à me justifier auprès de ceux qui ne me comprendraient pas…
Mes Tim, c'est ainsi qu j'appelle le couple "Tim et Pépère", n'ont pas de relation fusionnelle avec moi. Ils m'aiment bien mais ils préfèrent que je les laisse tranquilles. Je ne peux m’empêcher de culpabiliser car je maintiens en captivité contre leur volonté des animaux, et cela ne sert ni à protéger leur espèce (qui n’est pas menacée), ni à limiter l’importation (car ils ne se reproduisent pas.
L'idéal serait qu'ils puissent aller et venir en toute liberté entre leur volière et le jardin. Ainsi, Ils ne seraient plus mes prisonniers. Ils bénéficieraient de leur abri qu'ils connaissent et qu'ils aiment, et de la nourriture.
Je sais que cela est possible car je connais un éleveur dont le couple de loris s’est un jour évadé, et a finalement élu domicile dans un arbre de son jardin. Ces oiseaux volent et sont maintenant en totale liberté depuis de très nombreuses années, ils se reproduisent dans cet arbre et sont nourris par l’éleveur.
Dans certains parcs et zoos, les perroquets ainsi que d’autres oiseaux sont aussi élevés en totale liberté et restent sur place uniquement pour le gîte et le couvert….
La première fois que mon mari a rencontré un gris du Gabon, c'était chez un client. Il est immédiatement tombé sous le charme de cet oiseau d'importation, qui restait auprès de son maître, bien que sa cage soit toujours ouverte. Il allait et venait en toute liberté entre la maison et le jardin. Voilà ce que j'aimerais apprendre à mes Tim…
Ils sont habitués à leur volière extérieure depuis longtemps, et je pense que le jardin est suffisamment attirant pour qu'ils n'aient pas envie de s’installer ailleurs… Je ne sais pas encore trop comment je vais faire, mais ce qui est sûr, c'est que ce serait génial !

_________________
Gene,

Teddie (ma grise eam de 7 ans)
et les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gene
Rang: Administrateur
Gene

Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 25/07/2005

Episodes 161 à ... Empty
MessageSujet: Re: Episodes 161 à ...   Episodes 161 à ... EmptyMer 17 Oct - 18:05

Episodes 161 à ... 2007-010

_________________
Gene,

Teddie (ma grise eam de 7 ans)
et les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Episodes 161 à ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Teddie :: Histoire de Teddie-
Sauter vers: